Ces célébrités qui ont réussi (ou pas) dans la chanson (Part. 2)

Comme je vous l’annonçais dans le précédent numéro, je vous réserve encore quelques surprises. Car  elles sont nombreuses, ces célébrités qui ont un jour décidé de se lancer dans la chanson.

Certaines stars l’ont fait de manière ponctuelle, pour des occasions ponctuelles, spécifiques, comme lors des concerts des Enfoirés, la soirée des Oscars ou autres galas de charité. D’autres ont poussé l’aventure plus loin et chanté dans des films où elles jouaient. Comme Meryl Streep dans « La mort vous va si bien », dans l’excellent « Florence Foster Jenkins » ou dans « Mama mia ». On peut aussi citer l’incroyable performance de Anne Hathaway dans « Les misérables », aux côtés de Hugh Jackman, Russell Crowe, Sacha Baron Cohen ou Helena Bonham Carter (qui a chanté aussi dans « L’étrange Noël de Mr Jack »).

Dans ce type d’exercice, on aussi trouve John Travolta (« Grease »), Antonio Banderas (« Desperado »), Nicole Kidman et Ewan McGregor (« Moulin Rouge »), Brad Pitt (« Johnny Suede »), Michelle Pfeiffer (« Susie et les Baker Boys »), Dan Aykroyd et John Goodman (« Blues Borthers 2000 »)… Une mention toute particulière pour le brillant Neil Patrick Harris , de la série « How I met your mother », dont les talents de chanteurs et de danseurs ne sont plus à démontrer.

Les Avengers aussi se sont lâchés, sans complexe, pour leur plaisir et le nôtre : « La bande Marvel » (« The Marvel bunch »). Retrouvez Robert Downey Jr, Scarlett Johansson, Chris Hemsworth, Chris Evans, Chris Pratt, Tom Hiddleston, Chadwick Boseman et Antohny Mackie dans ce clip !

Plus surprenant (dans le bon sens du terme) cette chanson extraite du film d’animation « Un chant de Noël » et interprété par Kate Winslet (pour le clip, c’est ici !).

Enfin, une autre personnalité plutôt atypique se fait aussi plaisir dans la chanson : l’acteur et réalisateur serbe Emir Kusturica avec son groupe The No Smoking Orchestra.

 

Des années 90 à nos jours…

D’autres stars du grand et du petit écran se sont essayées à la chanson, comme Alyssa Milano (« Charmed », ou pour les plus anciens « Madame est servie »), Asia Argento, David Charvet, (alias Matt Brody dans la série « Alerte à Malibu ») et son tube Should I leave.

Don Johnson, rendu célèbre pour son rôle dans la série « Deux flics à Miama », a sorti deux albums, parmi lesquels figurent le tube Tell it like it is (reprise de Aaron Neville).

David Hasseloff (« K-2000 ») a joué, produit la série « Alerte à Malibu », dont il a aussi interprété le générique. Mais il a surtout remporté un énorme succès… en Allemagne, où il a chanté Looking for freedom en 1989 sur le mur de Berlin en 1989, juste avant sa chute.

Les années 90, c’est aussi la naissance du groupe formé par Kevin Bacon et son frère (The Bacon Brothers, oui je sais ça ne s’invente pas). Des influences rock, folk et country qui vaudra à cette formation un réel succès aux Etats-Unis, et cinq albums toujours très bien classés dans les charts américains. Et ce qu’ils font n’est pas mal du tout…

Jennifer Lopez : lorsqu’elle sort en 1999 son premier album « On The 6 », Jennifer Lopez a déjà plusieurs films à son actif comme « Anaconda » ou « Hors d’atteinte » (avec George Clooney). Cet album, qui comporte les tubes If You Had My Love et Waiting For Tonight, devient très rapidement un énorme succès. Depuis, J.Lo a vendu plus de 95 millions d’albums dans le monde. Son prochain album « Por primera vez »  sortira d’ici peu.

Scarlett Johansson : Elle est bien loin la petite Grace de « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » !  Propulsée au rang de star avec ses rôles dans « Lost in Translation » ou « Match Point », elle sort à la fin de l’année 2007 « Anywhere I Lay My Head », un album de reprises de chansons de Tom Waits. Deux ans plus tard, elle remporte un franc succès avec l’album « Break Up » (en duo avec Pete Yorn), qui s’inspire fortement des albums de Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot à la fin des années 1960.

Zooey Deschanel : elle a beau avoir joué dans des superproductions comme « Phénomènes » ou « Yes Man » », elle devient surtout l’une icône du cinéma indépendant américain (« 500 jours ensemble », « Gigantic »). Depuis 2008, son groupe d’Indie Folk, She & Him est très célèbre aux Etats-Unis, alors qu’elle et son acolyte M. Ward n’ont sortis que 2 albums.

Ryan Gosling : s’il est lauréat d’un MTV Movie Award du meilleur baiser en 2004 avec Rachel McAdams pour « N’oublie Jamais », et nominé pour l’Oscar du meilleur acteur en 2007 pour « Half Nelson », il sort fin 2009 un album avec son groupe Dead Man’s Bones et récolte les éloges de la critique avec un opus aux sonorités indie folk et gospel.

Deux acteurs sont aussi à mentionner pour l’implication dans des rôles au cinéma :

 – Joaquin Phoenix : lorsqu’il est choisi pour interprète le rôle du chanteur Johnny Cash dans le biopic « Walk The Line », il décide d’apprendre à chanter et à jouer de la guitare plutôt que d’être doublé pendant les scènes musicales.

– Bradley Cooper : le beau gosse vient de réaliser son premier film « A star is born », avec Lady Gaga. Tous deux ont passé un pacte secret : il lui apprenait à jouer la comédie, et elle lui apprenait à chanter. A noter que Bradley Cooper s’est d’ailleurs réellement produit au festival de Glastonbury en 2017 pour tourner ces images en live

 

Eddie Murphy : du « Flic de Beverly Hills » à « Shrek »…

Si son « Hey guys ! » (Salut les gens !) a conquis les Etats-Unis dans la célèbre émission Saturday Night Live et lui a ouvert les portes du cinéma, Eddie Murphy a aussi sorti cinq albums en 10 ans. Son plus gros tube : Party All the Time. Et s’il a enchaîné les échecs côté film, Eddie Murphy a pu mettre à profit ses talents de chanteur en prêtant sa voix à l’âne bavard dans « Shrek ».groupe Juliette & The Licks, qui resta assez méconnu malgré les prestations scéniques de l’actrice.

Patrick Swayze : She’s like the wind

Le regretté Patrick Swayze a commencé comme danseur, ce qui lui ouvre les portes du cinéma, d’abord aux côtés de John Travolta dans « Saturday Night » puis de Rob Lowe dans « Youngblood ». C’est en 1987 qu’il deviendra célèbre mondialement avec son rôle de Johnny Castle dans le cultissime « Dirty dancing », film pour lequel il écrit et interprète She’s Like the Wind.

Jamie Foxx : les multiples talents d’un bad boy d’Hollywood

« Ali », « Collatéral », « Miami Vice », « Ray » ou encore « Django Unchained » : cinq fillms qui montrent l’immense talent de cet acteur. Mais il lui en faut encore plus et c’est dans la chanson qu’il se lance. De « Peep This » en 1994 à « Hollywood : A Story of a Dozen Roses », Jamie Foxx rassemble de grands noms de la scène musicale américaine : Mary J. Blige, Kanye West, Snoop Dog, Chris Brown

Sachez enfin que Reese Witherspoon, Jeff Brigdes, Jake Black ou encore Leonard Nimoy (alias Spock) se sont essayés à la chanson. Tout comme Isabelle Huppert (en collaboration avec Jean-Louis Murat), Séverine Ferrer ou encore Gérard Depardieu.

En 1995 Johnny Depp, Alice Cooper et Joe Perry (Aerosmith) créent le groupe de hard-rock Hollywood Vampires et sortent un album en hommage aux stars du rock des années 1970. Si la presse encense cet album, ça n’est à mes yeux qu’un coup marketing, avec des guests comme Slash ou Paul McCartney.

Alors n’oubliez pas : même si côté chant vous aimez faire un bœuf avec vos amis, ce n’est pas parce que ça se passe entre adultes consentants qu’il faut l’infliger nécessairement au reste du monde !

Imprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.