Pink : « Beautiful Trauma »

Cinq ans après l’excellent « The truth about love » Pink revient avec un 7ème album studio : « Beautiful trauma ». On pourrait se dire que la jeune femme à l’esprit punk-rock, qui scandait Get the party started il y a 15 ans, ou qui interpellait le président Bush (de manière très subtile d’ailleurs), s’est assagie avec le temps et en devenant maman. On pourrait penser du coup qu’elle va faire comme beaucoup d’artistes : continuer à faire des disques de manière basique, avec quelques ingrédients qui fonctionnent, histoire d’assurer des rentrées d’argent et continuer sa carrière. Au point de s’attendre à l’avenir à une succession d’albums artificiellement fabriqués. Mais ce serait occulter complètement ce supplément d’âme et ce grain de folie qui font de Pink une artiste unique. Elle encore des choses à dire, et elle le prouve dans ce nouvel opus.

Elle se dévoilait déjà Dans « The truth about love » tout comme dans « You+Me » (l’album de country qu’elle a enregistré en 2014 avec l’artiste canadien Dallas Green). Elle baisse encore sa garde et nous montre ses failles. Dans What about us, sorte de portrait d’une Amérique déboussolée par l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, elle oscille entre colère et désespoir. Dans Whatever you want, elle s’interroge sur la nature des relatons amoureuses, et l’attitude à adopter. Au point de se demander « Avons-nous simplement visés trop haut et nous sommes-nous gâchés comme du vin ? » dans But we lost it.

Sur le reste de l’album, on retrouve Pink en rappeuse sur Revenge (avec un nouveau featuring d’Eminem). L’artiste nous prouve aussi ses talents d’auteurs au travers de magnifiques ballades comme For now, But we lost it ou sur le très émouvant et puissant You get my love. Côté titres dansants, les titres électro-pop comme Barbies ou Secrets résonnent comme des tubes de l’été, dans le bon sens du terme.

Malheureusement, la sortie de What about us m’avait laissé sur ma faim, et la découverte de l’album n’a fait que confirmer mon ressenti : « Beautiful trauma » est un bon album, très éclectique et réussi. Mais il manque cette petite touche d’originalité et de sonorités plus pop-rock des albums précédents, comme Try, Raise your glass ou Funhouse. Mais qu’on se rassure : Pink est une artiste pleine de talents !

Imprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.