Touche pas à mon groupe !

U2, Aerosmith, The Who, The Rolling Stones, Téléphone… Qu’il s’agisse de reprendre certains de leurs tubes ou de remplacer un (voire plusieurs) membres, il y a des groupes mythiques auxquels on ne devrait pas toucher.

Ça a d’abord commencé après la mort de Freddie Mercury, le charismatique chanteur de Queen. Le bassiste du groupe, John Deacon, persuadé (et on le comprend) que Queen ne pouvait exister sans Freddie Mercury, a travaillé avec ses deux acolytes sur l’album posthume « Made in heaven » paru en 1995, avant de prendre sa retraite en 1997. Quant à Brian May (guitariste) et Roger Taylor (batteur), ils ont alterné projets solos et communs. Mais depuis 25 ans, histoire d’entretenir la flamme, ils continuent à donner des concerts à travers le monde, avec des chanteurs à la place de Freddie Mercury. Brian May le reconnaît bien volontiers : « Remplacer Freddie Mercury est impossible. ». Bien. Alors pourquoi ? Pourquoi avoir remplacé Freddie Mercury par Paul Rodgers d’abord, puis par Adam Lambert ? Pourquoi ?

Ces derniers temps, c’est un autre monstre sacré de la musique qui a vu ses fans grincer des dents et crier à l’hérésie : le groupe de hard rock australien AC/DC. Angus Young et sa bande n’ont jamais connu de véritable traversée du désert. Et malgré les coups du sort de ces derniers mois, entre le départ de Malcolm Young (l’un des fondateurs du groupe) pour raison de santé, et les démêlées judiciaires de Phil Rudd (batteur), le public est toujours au rendez-vous. Mais le poids des tournées, des années, et un peu trop de décibels vont s’abattre sur le chanteur du groupe, Brian Johnson, en place depuis 1980 : en pleine tournée américaine, de graves problèmes d’audition l’empêchent de monter sur scène. Brian doit faire une pause pour un moment, au risque de devenir sourd, selon le diagnostic de ses médecins. Des dates sont reportées… jusqu’à ce qu’on apprenne en avril dernier que quelqu’un a été trouvé pour prendre la place au chant : Axl Rose, chanteur de Guns N’ Roses.

Alors oui, Axl Rose a eu un talent certain dans les années 1990. Entre les doses de coke et les bouteilles de Jack Daniels qu’il s’envoyait, oui il assurait le show (rappelons tout de même que c’est en partie à cause de ces mêmes excès que le groupe a fini par imploser). Mais comme pour Freddie Mercury avec Queen, Brian Johnson c’est la signature vocale (entre autre) de AC/DC. Retirer Brian Johnson, ou même Angus Young, c’est tuer le groupe. D’autant que les méde­cins sont formels : à force de rester devant un mur d’enceintes pous­sées au maxi­mum, dans la pure tradi­tion du rock, Brian Johnson risque de deve­nir tota­le­ment sourd. Il pourra continuer à enregistrer en studio (et il en a bien l’intention), mais pour ce qui est des tournées, c’est terminé jusqu’à nouvel avis. Que se passera t-il s’il ne remonte jamais sur scène ? Trouvera t-on de nouveaux chanteurs « invités » issus de American Idol ou autre télécrochet pour prendre sa place en concert ? Ou ira t-on « débaucher » les chanteurs de groupes de rock comme Pelle Almqvist (Hives), Joel O’Keeffe (Airbourne) ou Marc Storace (Krokus), qui  avait déjà refusé une audition pour remplacer Bon Scott au sein d’AC/DC ?

Et si on poussait un peu plus loin ? À quand une reformation de Téléphone avec  Calogero à la basse, de Trust avec Adrien Gallo des BB Brunes au chant ? On peut aussi imaginer The Rolling Stones avec Mika à la place de Mick ? Tout ça pour des histoires de gros sous ? Désolé, mais pour moi, c’est non, ça ne passe pas : touche pas à mon groupe !

Imprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.