The Corrs : « White Light » (2015)

Dix ans. Il aura fallu attendre dix ans pour que Caroline, Andrea, Shanon et Jim décident de revenir avec un nouvel album. Le dernier en date, « Home » (sorti en septembre 2005), s’inspirait des chansons traditionnelles irlandaises (dont certaines interprétées en Gaélique) et marquait un vrai retour aux sources de la part du groupe. Depuis, plus rien… ou presque. Si Jim et Caroline se sont consacrés à la vie de famille, Andrea et Sharon ont elles entamé une carrière solo, et sorti deux albums chacune, avec plus ou moins de succès.

Les Corrs, dès leur premier album « Forgiven not forgotten », ont amené cette musicalité si particulière : un mélange savamment dosé de musique celtique et d’accords pop et rock (souvenez-vous de Runaway). Alors après des succès comme So young, Only when I sleep, Breathless ou Runaway, on ne pourrait être que ravi de leur retour, moi le premier. Mais… l’écoute du premier single Bring on the night a fait rapidement naître une crainte en moi, crainte qui s’est – malheureusement – confirmée par l’écoute complète de l’album : où est donc passé cette musicalité qui a fait le succès de The Corrs  ?

Évidemment, on retrouve le mariage vocale des trois sœurs, tout en harmonie et en mélodie (l’autre marque de fabrique du groupe). Évidemment, certains morceaux se démarquent des autres, comme Bring on the night ou White light, et on a le sentiment d’entendre d’anciens morceaux du groupe (c’est plutôt bon signe). Évidemment, l’esprit des Corrs, c’est aussi des balades magnifiques, et cet album n’y échappe pas : Kiss of life ou Catch me when I fall en font partie. Mais, il faut bel et bien le dire : hormis sur Ellis Island (chanson en hommage aux immigrés irlandais), les sonorités celtiques se sont effacées, et ont pratiquement disparu. On trouve à la place des sonorités folk, voire pop et à chaque morceau, on se dit qu’il nous manque quelque chose, que « c’était mieux avant ». L’écoute de l’album avance, et puis arrivent les titres Gerry’s Reel et Harmony. Oh le bien que ça fait ! J’avais fini par me résigner, et par accepter cette fatalité que The Corrs c’est désormais de la pop.

Pour vous donner un avis tout à fait objectif et honnête, je trouve que ce nouvel album reste dans la lignée de ce qu’on a pu entendre du groupe : des textes plein de tendresse et de poésie, des mélodies pop ou folk, parfois émouvantes. Et si le retour des irlandais est une bonne nouvelle en soi, il est est plutôt réussi. MAIS il manquera toujours, à mon sens, ce petit brin de sonorité celtique qui faisait la signature des Corrs.

Imprimer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.